Sommet AquaHacking 2016 : Trois retombées principales

Gagnants du défi

1ère place
Info-baignade
2e place
Solutions to Innvovate
3e place
Efish
4e place
h2eau
5e place
Dronoflow

Mention spéciale du Ministre de Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

En savoir plus

Déclaration des jeunes

Dans le cadre du Sommet AquaHacking 2016, une délégation de jeunes professionnels et étudiants ont allié leurs forces afin de proposer une vision du fleuve Saint-Laurent à l’horizon 2030.

En savoir plus

La Consultation publique sur la stratégie québécoise
de l’eau 2017-2032

En savoir plus

Qu’est-ce qu’aquahacking ?

AquaHacking, c’est la gouvernance durable et l’innovation technologique au service de l’eau.

Chaque édition d’AquaHacking porte sur un cours d’eau spécifique et se traduit par :

  • un sommet de 2 jours sur les enjeux liés à l’eau

  • un défi étalé sur plusieurs semaines.

Le sommet AquaHacking rassemble les acteurs clés de l’eau, les décideurs, les experts de terrain, les chercheurs, les OBNL et les citoyens qui veulent agir pour l’environnement et protéger nos sources d’eau douce.

Le défi AquaHacking réunit quant à lui des jeunes concepteurs numériques, experts technologiques et des experts de l’eau dans le but de développer des applications (web ou mobiles) visant à résoudre un enjeu lié à l’eau.

L’eau douce est un bien collectif inestimable dont nous profitons quotidiennement. AquaHacking est une initiative de la Fondation de Gaspé Beaubien pour léguer des sources d’eaux saines aux générations futures.

Bilan : aquahacking 2015 - sommet de la rivière des outaouais

Premier d’une série d’événements visant la préservation, la restauration et la valorisation des cours d’eau canadiens, le tout premier AquaHacking 2015 a été consacré à la rivière des Outaouais. AquaHacking 2015 – Sommet de la rivière des Outaouais a eu lieu le 29 et le 30 mai 2015 à Gatineau.

300 participants

Durant deux jours, AquaHacking 2015 – Sommet de la rivière des Outaouais a attiré plus de 300 participants au profil diversifié, tous interpellés par l’avenir de la rivière des Outaouais.

Un accord historique

Le ministre québécois du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel et le ministre ontarien de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique, M. Glen Murray, ont annoncé la création d’un comité conjoint sur la gestion de l’eau des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent et la qualité de l'eau de la rivière des Outaouais. Une première historique!

70 hackers – 10 applications

L’expertise et le talent technologique de 70 hackers ont permis le développement de dix applications mobiles/web visant la préservation de la rivière des Outaouais et mises à la disposition de la communauté locale.