Contre toute attente une sixième équipe finaliste en conclusion de la demi-finale

By Carmen Joy King June 15, 2019

Communiqué de presse / Pour diffusion immédiate

LE DÉFI AQUAHACKING 2019 – LES GRANDS LACS & LE ST-LAURENT, VOUS ANNONCE CONTRE TOUTE ATTENTE UNE SIXIÈME ÉQUIPE FINALISTE EN CONCLUSION DE LA DEMI-FINALE

Toronto, ON, (Samedi le 15 juin 2019) – Six équipes ont été sélectionnées pour passer en finale du défi AquaHacking 2019.Depuis les trois derniers mois, de jeunes et brillants entrepreneurs du Québec et de l’Ontario ont formés des équipes multidisciplinaires afin de développer des solutions innovantes de technologies propres permettant de résoudre cinq des enjeux les plus critiques concernant les Grands Lacs et le bassin versant du St-Laurent.

Le 15 Juin dernier, quinze équipes ont compétitionnées lors de la demi-finale au centre Artscape Daniels Launchpad à Toronto où un jury composé d’experts et d’acteurs clés des secteurs de l’eau et de la technologie a pu rencontrer et évaluer chaque équipe en tête-à-tête. Cette année souligne un événement inattendu lorsque le pointage attribué par les juges a mené à une égalité entre deux équipes. Les direction d’AquaHacking a alors prise la surprenante décision d’ajouter une équipe finaliste!

  1. The Green Stop (Montréal, QC; Toronto, ON): Des stations de distribution d’eau intelligentes et rapides conçues de manière durable de façon à encourager l’utilisation de bouteilles d’eau rechargeables.
  2. Bello Water (Montréal, QC): En réinventant la distribution de l’eau potable, cette équipe fournit des alternatives durables aux bouteilles d’eau en plastique grâce à une solution technique simple supportée d’une application.
  3. Droplets (Oshawa, ON; Montréal, QC): Cette équipe de Montréal est derrière une intelligence artificielle innovante d’IBM Watson visant à renforcer la confiance du public en l’eau potable municipale.
  4. Clean Nature (Québec, QC; Victoria, BC): Leur solution met l’accent sur la prévention de l’excès de sel de voirie grâce à un modèle adapté d’intelligence artificielle (AIM), se basant sur les conditions météorologiques en temps réel.
  5. Chimie UdeS (Montréal, QC; Sherbrooke, QC): Afin de lutter contre les microplastiques, cette équipe a mis au point un filtre à charpie supplémentaire permettant de capturer les microfibres suivant le filtre à air sur les sécheuses.
  6. Salt-Ed (Montréal, QC): Un équipement dédié au ponçage des routes et facile à mettre en œuvre, peu coûteux et ne nécessitant aucun test à grande échelle.

Chaque équipe se verra attribuer une somme de 2000$ en financement afin de peaufiner leurs solutions lors de prochains mois de l’été en addition d’une expédition toutes dépenses comprises à Elbow Lake en Ontario afin de nouer avec divers intervenants de l’industrie.

Finalement, les équipes s’affronteront lors de la grande finale et levée de fond du défi AquaHacking qui se tiendra le 27 septembre au pavillon du Grand Quai de Montréal. Celles-ci courront la chance de remporter jusqu’à 25 000$ en financement afin de les supporter dans leur développement et mise en marché de leurs solutions.

Le défi AquaHacking ne serait pas possible sans l’aimable générosité de ses principaux commanditaires, à savoir la Fondation de Gaspé Beaubien, IBM Canada, la Fondation RBC, GHD, Keurig, Ovivo, Sanexen, la ville de Montréal, Ontario Power Generation ainsi que plusieurs autres partenaires.

-30-

À propos de Aqua Forum

La Fondation de Gaspé Beaubien a piloté Aqua Forum, qui est maintenant également soutenu par diverses organisations partenaires. Aqua Forum gère AquaHacking et développe un nouveau programme qui visera à positionner les problèmes liés à l’eau en tant que problème de santé afin de sensibiliser le public et inciter de nouvelles actions aux efforts d’amélioration de la qualité de l’eau en Amérique du Nord.