Les humains derrière AquaHacking : Kariann Aarup

By Laurence Basso August 10, 2020

Cette fois dans le cadre de notre série “Les humains derrière AquaHacking”, rencontrez notre chère Kariann Aarup, directrice des partenariats et du développement des programmes chez AquaHacking.

Rencontrez Kariann Aarup à travers ces quelques questions…

> Un mot ou une expression qui te définit bien ?

Toujours voir le côté positif d’une situation.

> Qu’est-ce que tu aimes le plus dans ton travail à AquaHacking ?

Transformer une idée en réalité et établir des relations solides en cours de route.

> Pourquoi penses-tu que nous devrions nous intéresser à ce que fait AquaHacking ?

Nous devons nous intéresser à AquaHacking car il faut inspirer les jeunes à croire qu’ils peuvent faire une différence positive dans le monde et à agir en fonction de cette croyance.

Quel est ton lac ou ta rivière préféré ?

Les deux lacs des Laurentides, au Québec, où j’ai passé mon enfance.

Pour toi, qu’est-ce qu’un lac ou une rivière en bonne santé ?

C’est un endroit ou peut se reposer l’âme humaine et une source de vie au sein d’un écosystème.

Lorsque tu ne travailles pas, qu’aimes-tu faire ?

Je fais du yoga, de la cuisine ou encorer du jardinage.

Quel est le meilleur conseil que tu as reçu ?

Toujours faire attention à ma voix intérieure.

La personne qui t’inspire le plus ?

Mes enfants, Kai et Miah

Quels sont tes gestes, efforts ou résolutions en faveur de l’environnement ?

Nous avons un véhicule électrique, aussi, j’achète des produits locaux et biologiques. Je m’efforce continuellement de faire preuve d’attention et de compassion.

Quel est ton meilleur souvenir d’AquaHacking ?

Avoir fait de l‘OBWB notre partenaire en Colombie-Britannique et d’avoir donné vie à l’idée d’une programmation régionale.

Quels sont les médias sociaux que tu utilises le plus ?

Le trottoir lorsque je discute avec les parents avant et après le bus scolaire

 

Pour en savoir plus sur le défi AquaHacking, cliquez ici et pour vous connecter avec Kariann sur LinkedIn, cliquez ici.