Les humains derrière AquaHacking : Yasmeenah & Zenon de Hackworks

By Laurence Basso August 24, 2020

Cette fois-ci, pour nos Humains derrière AquaHacking, nous avons parlé avec Yasmeenah et Zenon de Hackworks. Ces derniers ont un rôle crucial dans la phase un du Défi AquaHacking. En effet, ils gèrent les inscriptions et accompagnent les participants jusqu’à la demi-finale.

Apprenez-en plus sur Yasmeenah et Zenon de Hackworks à travers ces quelques questions…

>Quel est votre parcours professionnel avant d’arriver à AquaHacking ?

Yasmeenah : J’ai travaillé auparavant dans le secteur des soins de la santé, au sein d’hôpitaux pour aider à réduire les disparités en matière de santé et à renforcer les capacités dans les communautés rurales et éloignées du Canada. J’ai toujours été intéressée par l’utilisation de la technologie pour aider les autres. Je suis fascinée par les interactions entre la technologie et le comportement humain.

Zenon : Avant de travailler pour AquaHacking, j’ai travaillé dans la vente et le recrutement dans le secteur des services financiers.

>Un mot ou une expression qui vous définit bien ?

Yasmeenah : Passionnée.

Zenon : Positif.

>Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre travail ?

Yasmeenah : C’est facilement l’un des meilleurs endroits pour obtenir des perspectives et des points de vue différents dans tous les domaines que l’innovation peut aborder, des fintech aux questions de l’eau en passant par les affaires, la liste est longue ! J’apprécie vraiment le fait que c’est une opportunité d’apprentissage continu !

Zenon : Un aspect merveilleux de mon travail est mon large éventail de tâches et de projets – il n’y a jamais deux jours identiques !

>Pourquoi pensez-vous que nous devrions nous intéresser à ce que fait AquaHacking ?

Yasmeenah : AquaHacking montre que nous sommes tous reliés par l’eau, où que vous soyez. AquaHacking est une occasion unique pour les étudiants, les entrepreneurs et les jeunes professionnels de réaliser les changements qu’ils souhaitent voir pour l’avenir de notre eau. AquaHacking aide les gens à concrétiser leurs initiatives et les soutient avec une pléthore de ressources incroyables, de mentors et d’experts pour les aider à réussir à faire des changements pour l’eau. En d’autres termes, AquaHacking vous permet d’être le changement que vous voulez voir et est là pour vous aider en cours de route !

Zenon : Non seulement AquaHacking a un impact positif énorme sur l’eau au Canada, mais fournit également aux jeunes entrepreneurs un réseau incroyable de ressources et de soutien pour démarrer leur propre entreprise.

>Quel est votre lac ou votre rivière préféré ?

Yasmeenah : Le lac Huron.

Zenon : Je suis peut-être un peu partial, mais le fait d’avoir grandi autour du lac Ontario l’a propulsé au sommet de mon classement des lacs et rivières.

>Pour vous, qu’est-ce qu’un lac ou une rivière en bonne santé ?

Yasmeenah : Un lac ou une rivière qui peut supporter durablement différents cycles de vie (par exemple, aquatique, humain, végétal, etc.).

Zenon : Un lac ou une rivière qui est robuste et équilibré physiquement, chimiquement et biologiquement.

>Quand vous ne travaillez pas, qu’est-ce que vous aimez faire ? (Alias Quel est votre passe-temps favori ?)

Yasmeenah : J’aime cuisiner et manger pour mes amis et ma famille (est-ce que ça compte ?). J’aime faire du vélo et de l’escalade, tout ce qui est en plein air et qui me plaît.

Zenon : Se promener dans les marchés fermiers locaux

>Quel est le meilleur conseil que vous avez reçu ?

Yasmeenah : C’est probablement moins un conseil, mais plutôt un mantra “où l’attention va, l’énergie va, où l’intention va, l’énergie va”. Un autre excellent conseil est “Soyez le changement que vous voulez voir”.

Zenon : Ne crois pas tout ce que tu penses.

>La personne qui vous inspire le plus ?

Yasmeenah : Kimi Werner, c’est une incroyable plongeuse en apnée. Elle nous fait part de ses pratiques pour construire un avenir durable et sain pour notre communauté mondiale. Elle est plutôt cool.

Zenon : Marcus Aurelius.

>Quels sont vos gestes, efforts ou résolutions pro-environnementaux ?

Yasmeenah : Aller au travail à vélo, faire pousser des choses à la maison, réduire ma consommation de produits en plastiques et soutenir les entreprises locales.

Zenon : Réduire ma consommation de plastique à usage unique, me rendre au travail à pied et essayer d’acheter localement chaque fois que je le peux.

> Quel est votre meilleur souvenir d’AquaHacking ?

Yasmeenah : J’en ai eu tellement et ils sont tous géniaux à leur manière.

Zenon : Les demi-finales d’AquaHacking Lake Winnipeg et du Canada atlantique ont été des moments forts pour moi, c’est sûr. Voir ce que les équipes ont réussi à mettre en place après avoir travaillé avec elles au cours de la phase 1 a été incroyablement excitant et gratifiant.

> Quels sont les médias sociaux que vous utilisez le plus ?

Yasmeenah : Twitter.

Zenon : Pour le meilleur ou pour le pire, Twitter est de loin ma plateforme de médias sociaux la plus utilisée.

Pour en savoir plus sur Hackworks, cliquez ici et pour plus d’informations sur le Défi, par ici .