LE DÉFI AQUAHACKING

LE DÉFI AQUAHACKING

Le Défi AquaHacking mobilise les jeunes innovateurs à remédier aux enjeux d'eau douce en Amérique du Nord en développant des technologies propres.

Notre vision

Nous incitons les jeunes innovateurs, la communauté technologique, les différents paliers du gouvernement et les ONGe à créer des solutions innovantes et pragmatiques afin d’intensifier les efforts déployés en vue d’améliorer la qualité de l’eau dans toute l’Amérique du Nord. 

Pour ce faire :

  • nous faisons la promotion de l’innovation de technologies propres émergentes et de l’entrepreneuriat dans le domaine de l’eau par l’intermédiaire d’un défi de hacking;
  • nous exploitons les écosystèmes locaux afin de nous assurer que les solutions sont intégrées et qu’elles ont une incidence durable à l’échelle locale;
  • nous donnons libre accès au Défi AquaHacking par l’intermédiaire d’un modèle de réplication ouvert aux communautés et organisations à travers l'Amérique du Nord.

Ce que nous faisons

1. Nous rassemblons les communautés et les organisations de tous les secteurs (p. ex., les divers gouvernements, les Premières Nations, le secteur privé, les établissements d’enseignement, les organisations non gouvernementales et le grand public) dans le but de développer des stratégies intégrées pour la gouvernance et les politiques de l’eau.

2. Nous promouvons l’innovation de technologies propres émergentes et l’entrepreneuriat dans le domaine de l’eau.

3. Nous sensibilisons les décideurs d’aujourd’hui ainsi que les leaders de demain aux enjeux de l’eau, les mobilisons et favorisons leur engagement dans la résolution de ces enjeux.

Comment nous le faisons

Chaque année, pendant plusieurs mois, nous communiquons avec des équipes multidisciplinaires issues de divers campus universitaires et composées de passionnés d’informatique, d’ingénieurs et de jeunes innovateurs (de 18 à 35 ans) soucieux de l’environnement, afin qu’elles collaborent et mettent au point des solutions web, mobiles et d’ingénierie axées sur les technologies propres permettant de répondre aux enjeux de l’eau liés au bassin des Grands Lacs et du Saint-Laurent. 

Les enjeux en question sont proposés par divers intervenants clés, comme des ONGE, des municipalités et des organisations liées à l’eau, puis validés par un comité consultatif composé de spécialistes de l’eau et des technologies ainsi que de représentants gouvernementaux pour veiller à ce qu’ils soient réalistes et viables. Tout au long du processus, les équipes sont encadrées par des mentors provenant de différents domaines – affaires, ingénierie, technologies, eau et environnement – dans le but de s’assurer que les solutions sont pratiques et accessibles pour les organismes qui, au bout du compte, seront appelés à les mettre en œuvre.  

Grâce à notre écosystème de partenariats, nous mobilisons aussi les gouvernements municipaux, provinciaux et fédéraux avant que les défis soient élaborés afin d’en confirmer leur nécessité, et ensuite après que les solutions soient développées pour en assurer l’adhésion politique.

Résultats attendus : des solutions fonctionnelles et commercialisables qui ont une incidence réelle et mesurable sur la résolution des problèmes liés à l’eau.

RÉPLICATION DU DÉFI AQUAHACKING

Après avoir appuyé le lancement de 10 solutions et entreprises technologiques liées à l’eau, l’équipe AquaHacking s’attache maintenant à mettre au point un modèle de réplication de son programme, ce qui permettra aux parties concernées par les bassins versants partout au Canada et aux États-Unis de mener des initiatives semblables et, ainsi, de multiplier et de propager plus rapidement les retombées du programme.

Nous avons constaté un intérêt grandissant à l’égard du modèle. Nous cherchons à rendre le modèle disponible par l’intermédiaire d’une licence avec des partenaires, en veillant à ce que les facteurs de réussite essentiels soient en place et à ce que la qualité du programme soit respectée, dans le souci de protéger la marque AquaHacking.