Plongez dans l’expérience de Christopher Lewis d’Ovivo

By Laurence Basso December 1, 2020

Ovivo est un précieux partenaire d’AquaHacking. De nombreux employés sont et ont été engagés dans nos différents Défis. Certains en tant que juges et experts. Pour souligner leur précieux engagement à notre cause, nous avons rencontré (numériquement) Christopher Lewis, juge à la demi-finale d’AquaHacking Colombie-Britannique. Christopher nous a partagé son expérience et nous a fait part de ses précieux conseils!

Mais qu’est-ce qu’Ovivo ?

Ovivo fournit des solutions de traitement de l’eau, de la plus classique à la plus technologique, pour les marchés industriels et municipaux et s’appuie sur sa vaste base d’équipements installés dans le monde entier pour offrir des pièces et des services à ses clients.

  • Parlez-nous un peu de vous.

Je m’appelle Christopher Lewis.  J’ai commencé à travailler pour Ovivo en 2007 avec le groupe Bioréacteur à Membrane à Austin, Texas.  Mon rôle actuel est celui de directeur de l’ingénierie pour SiC Systems.  Ce rôle implique un certain nombre d’applications avec les produits à membrane en carbure de silicium d’Ovivo.  Bien que ma formation et mon expérience professionnelle comprennent l’ingénierie biomédicale et la fabrication de semi-conducteurs, j’ai appris à aimer les défis liés au traitement de l’eau et des eaux usées et je suis convaincu qu’Ovivo a pour mission de résoudre les problèmes mondiaux liés à l’eau.

  • Pourquoi avez-vous participé à l’AquaHacking Challenge ?

J’étais très heureux de recevoir une invitation à participer en tant que juge au Défi.  Bien que mes attentes soient élevées, j’ai été époustouflée de voir un tel enthousiasme et un tel engagement de la part de tous les participants, y compris les concurrents, les juges et l’équipe d’AquaHacking.

  • Que pensez-vous du Défi AquaHacking?

AquaHacking est une formidable opportunité d’engagement, de partage et de résolution de problèmes pour tous ceux qui comprennent le besoin urgent de traiter l’eau.  J’aime le fait que ce soit une compétition, car cet élément du Défi est tellement essentiel à l’engagement des ingénieurs et nous pousse tous (pas seulement les concurrents) à évaluer nos propres efforts et à apprécier l’amélioration continue.

  • Quelle est votre meilleur moment relié au Défi? 

En tant que juge, j’ai beaucoup aimé parler avec les concurrents, leur poser des questions et mieux comprendre le monde de l’eau et du traitement des eaux usées. Ces conversations m’ont permises de voir sous différents angles et sous différentes approches technologiques la résolution d’enjeux liés à l’eau.

  • Pourquoi la gestion de l’eau est-elle importante en Amérique du Nord ?

La survie de la race humaine sur Terre exige une gestion de l’eau solide et durable.

  • Diriez-vous que l’innovation est la clé de la préservation de l’eau ? Pourquoi est-elle importante ?

L’objectif est d’améliorer la gestion de l’eau.  Nous allons donc appliquer de nouvelles technologies et de nouveaux processus, et échouer, puis essayer à nouveau, et échouer encore, en répétant ce processus jusqu’à ce que l’amélioration soit objectivement mesurée.  C’est cela, l’innovation.

L’innovation n’est pas une action. L’innovation est le résultat d’un effort discipliné pour faire mieux que ce que nous faisions hier.

  • Si vous aviez un conseil à donner aux participants, actuels et futurs, quel serait-il ?

Il n’y a pas de raccourcis pour atteindre l’excellence.  Développer une véritable expertise, résoudre des problèmes vraiment difficiles prend plus de temps que la plupart des gens ne l’imaginent….  Mais c’est ce qu’il faut faire.  Vous devez appliquer ces compétences et produire des biens ou des services qui sont précieux pour les gens.  La véritable durabilité l’exige.

– Paraphrasant Angela Duckworth, auteur de Grit, The Power of Passion and Perseverance.