LES CINQ ÉQUIPES FINALISTES DU DÉFI AQUAHACKING 2018 SONT DÉVOILÉES

LES CINQ ÉQUIPES FINALISTES DU DÉFI AQUAHACKING 2018 SONT DÉVOILÉES


 

Toronto, ON, (Dimanche 10 juin 2018) – Cinq équipes ont été sélectionnées comme finalistes de la demi-finale du Défi AquaHacking 2018.

Au cours des trois derniers mois, certains des jeunes innovateurs les plus brillants de diverses universités du Québec, de l'Ontario et des États-Unis ont formé des équipes multidisciplinaires pour créer des solutions innovatrices en technologies propres afin de résoudre certains problèmes du bassin des Grands Lacs et du Saint-Laurent. Ces applications visent à maintenir la santé du lac Ontario, de son bassin hydrographique et des communautés locales.

Le 9 juin, seize équipes se sont affrontées en demi-finale au RBC WaterPark Place à Toronto, où un jury d'experts et d'acteurs clés des industries de l'eau et de la technologie ont sélectionné les cinq finalistes suivants:

  • EGC Labs: Données en temps réel, alertes en temps réel, apprentissage à long terme: les laboratoires EGC peuvent aider les gouvernements à identifier des modèles de débordement des eaux usées et même les raisons qui les sous-tendent.
  • E-nundation: Vous comptez acheter une propriété près d'un plan d'eau? Il serait judicieux de vérifier si la région a des antécédents d'inondation. De la fourniture de devis d'assurance à la prévision des inondations, E-Nundation innove dans l'espace de gestion des risques de dégâts d'eau.
  • M Power Software: M Power Software réunit l'Internet des objets (IdO) et l'IA pour prédire et mesurer le débordement des eaux usées.
  • SWIM: La solution de SWIM propose une détection des débordements d'eaux usées décentralisée robuste et polyvalente avec leur caméra infrarouge assistée par drone.
  • Water Puris: Il existe déjà des technologies sophistiquées pour détruire les produits chimiques perturbateurs du système endocrinien. Mais à la maison? Pas nécessairement. WaterPuris pirate votre cuvette de toilette pour dégrader ces produits en utilisant une combinaison de peroxyde d'hydrogène et de lumière UV.

Chaque équipe recevra un financement de 2 000 $ pour affiner sa solution au cours de l'été et participera à une expédition de deux jours, toutes dépenses payées, sur le lac Ontario pour rencontrer diverses parties prenantes.

Enfin, les équipes s'affronteront lors de la finale du Défi AquaHacking le 25 octobre, dans le cadre de la Semaine de l'innovation en eau de l'Ontario (ONWin), qui se tiendra au Design Exchange de Toronto. Les équipes recevront jusqu'à 25 000 $ pour développer et commercialiser leur solution.

Le Défi AquaHacking ne serait pas possible sans le généreux soutien de ses principaux commanditaires, soit la Fondation de Gaspé Beaubien, IBM Canada, la Fondation RBC, GHD, Keurig, Ovivo, Sanexen, la Ville de Montréal, la Ville de Toronto, EY, Ontario Power Generation et de nombreux autres partenaires.

Retour à la salle de presse