DÉFI AquaHacking 2016 : La communauté technologique s'implique pour le fleuve Saint-Laurent

DÉFI AquaHacking 2016 : La communauté technologique s'implique pour le fleuve Saint-Laurent


Vues 2500
Partages 237

Dès le 2 mai, la communauté technologique et numérique québécoise se penchera sur les enjeux les plus préoccupants concernant le fleuve Saint-Laurent dans le cadre du DÉFI AquaHacking : coder pour le Saint-LaurentOrganisé par la , ce DÉFI de vise le développement de solutions innovantes.

« Les équipes participantes, composées de développeurs, designers, programmeurs, codeurs, professionnels des technologies de l’information, experts de l’eau et esprits créatifs, auront pour développer des solutions technologiques fonctionnelles (mobile, web ou autre) », a expliqué Mme Dominique Monchamp, directrice générale de la .

Voici des exemples de défis à relever :

·         Été est synonyme de baignade! Et si nous pouvions connaitre la qualité de l’eau avant d’y plonger?

·         Les espèces envahissantes nuisent à la biodiversité. Développez une application pour les identifier et les signaler aux autorités!

·         Il existe plusieurs points d’accès au fleuve. Peut-on les géolocaliser et préciser leurs caractéristiques?

·         Le changement climatique affecte les niveaux d’eau. Comment suivre leur évolution et prévoir leur impact? 

·         Le Saint-Laurent fait partie de notre quotidien. Développez une application pour mettre en valeur son histoire et son évolution.

Des seront décernés aux six équipes finalistes. De plus, ces équipes obtiendront leur premier contrat client et pourront bénéficier d’une banque d’heures de consultation avec des professionnels de la finance, du droit et du marketing.

Tous les participants du DÉFI seront aussi en contact étroit avec des entreprises de solutions informatiques, partenaires du projet, et soutenus par des mentors, experts en technologie ou spécialistes de l’eau, provenant d’organisations comme , l’, et la .

Enfin, les équipes finalistes auront la chance de présenter leur solution à un jury de renom composé d’entrepreneurs, d’investisseurs de capital de risque, de professionnels du numérique et d’experts environnementaux. Afin de permettre aux solutions lauréates d’être développées à leur plein potentiel, ces dernières seront également soutenues par des accélérateurs reconnus, notamment : , (École de technologie supérieure) et (Université Concordia).

La grande finale du DÉFI se tiendra le 7 octobre 2016, lors de la deuxième journée du qui aura lieu au Palais des congrès de Montréal.

Les participants du DÉFI auront aussi accès à des jeux de données libérés par , le ministère québécois du et la .

Au-delà du financement de la , bénéficie du soutien financier d’IBM à titre de partenaire majeur, ainsi que de Développement économique Canada, de la Ville de Montréal, de La fondation J.W. McConnell, de RBC, du gouvernement du Québec, de Stingray Digital et de Cascades. De plus, Stratégies Saint-Laurent et l’Observatoire global du Saint-Laurent contribuent au projet par leur précieuse expertise sur le fleuve Saint-Laurent. Le Quartier de l’innovation de Montréal, District 3 de l’Université Concordia, la Maison Notman, FounderFuel et LE CAMP (ville de Québec), qui participent à l’essor de l’écosystème technologique québécois, appuient également .

Pour tout savoir sur le , le grand public est invité à assister aux prochaines séances d’info 6@8, tenues à Montréal et à Québec.

Pour s’inscrire au , assister à une session d’information ou en savoir plus : 2016.aquahacking.com

Twitter : @AquaHacking

Facebook : https://www.facebook.com/AquaHacking

Retour à la salle de presse