Des solutions pour le Saint-Laurent : CINQ ÉQUIPES PASSENT À LA FINALE DU DÉFI AQUAHACKING 2016

Des solutions pour le Saint-Laurent : CINQ ÉQUIPES PASSENT À LA FINALE DU DÉFI AQUAHACKING 2016


Vues 2500
Partages 237

Le DÉFI AquaHacking 2016 a franchi une étape importante lors de la demi-finale qui s’est tenue le 15 septembre dernier à l’ÉTS. Les solutions technologiques finalistes permettant de mieux préserver le fleuve Saint-Laurent sont en effet maintenant connues. Les cinq équipes qui passeront en finale dans le cadre du Sommet AquaHacking 2016 : Unis pour le Saint-Laurent, le 6 et le 7 octobre prochain à Montréal, sont... 

- Dronoflow
Utilisation de drones pour la capture de données, photos aériennes, prélèvement d’eau à des fins d’analyses scientifiques

- eFish 
Informations pour les pêcheurs sur les populations de poissons, les données partagées par d’autres pêcheurs, les cartes pour les cours d’eau et les points d’accès

- H2EAU
Exploration, protection et valorisation des richesses du fleuve à des fins éducatives et récréatives

- Info-Baignade Montréal 
Système  d’alerte  précoce, afin  de  prédire le risque de contamination microbiologique (SAP Micro)  dont  le  but  est  de  prédire  le  risque  de contamination à chaque lieu de baignade

- Solutions to innovate
Système de piliers flexibles modulaires pour atténuer l’érosion des berges causée par les vents et la navigation

Ces finalistes ont été choisis parmi 27 équipes participantes pour la qualité de leur projet, le niveau d’avancement dans le développement de leur solution, la présentation de leur projet devant le jury, l’utilité de la solution et l’appui du milieu (accueil des utilisateurs), ainsi que la viabilité des solutions technologiques retenues. Le jury était composé de cinq personnalités dont les contributions sont reconnues en technologies de l’information, en démarrage d’entreprise et en environnement :

- Sylvain Carle, directeur général de FounderFuel et associé chez Real Ventures
- Richard Chénier, directeur de l’entrepreneuriat technologique et de l’innovation, École de technologie supérieure (ÉTS)
- Nikitasha Kapoor, directrice développement et chef de l'entrepreneuriat social et collectif de District 3
- Nicolas Milot, coordonnateur de la Table de concertation régionale Haut-Saint-Laurent - Grand Montréal
- Lyne Morissette, écologiste spécialiste des mammifères marins et du fonctionnement des écosystèmes

« La finale s’annonce très relevée, a mentionné Richard Chénier, membre du jury de la demi-finale. Déjà en demi-finale, nous avons eu à départager des projets intéressants, réalisables rapidement et d’autres, plus complexes à réaliser, mais qui répondent à des enjeux majeurs. Nous avons opté pour l’importance des enjeux. À la finale, la viabilité du modèle d’affaires s’imposera aussi comme un critère décisif. »

En terminant, les organisateurs tiennent à remercier chaque équipe et chaque participant pour leur implication. Le jury n’a pas eu la tâche facile, étant donné le nombre de participants et la qualité des projets présentés. Merci à tous d’avoir été là et d’avoir relevé le DÉFI!

Retour à la salle de presse